Portraits

Cru La Maqueline, l'atypique.

Publié le 09.09.2021
facebook logo twitter logo

Propriété depuis 2006 de Catherine et Philippe Castel, ce domaine de Macau, au sud de Margaux, affirme son originalité dans le paysage médocain en combinant la production de vin rouge, de crémant et un ranch pour l'élevage de chevaux. Découverte.


En faisant entrer en 2006 Cru la Maqueline dans le giron des propriétés de la famille Castel, Catherine et Philippe Castel sont parvenus à combiner, pour leur plus grand plaisir, deux de leurs passions. La production de vin grâce aux 36 hectares de vignes, et la culture américaine avec l'élevage de chevaux de race destinés à la pratique du reining, discipline de compétition de l'équitation western. Un mélange des styles surprenant, qui a façonné l'ambiance si particulière de ce lieu niché entre terre et Garonne, doté d'un ranch en bois acajou, bien loin des traditionnels châteaux alentours. Cet ADN est d'ailleurs fièrement apposé sur les étiquettes des deux cuvées du domaine, alliant une tête de cheval et une feuille de vigne.  



Un rouge et un crémant de Bordeaux

Comme nombre de ses prestigieux voisins - parmi lesquels les plus proches, château Siran et château Dauzac - Le Cru La Maqueline produit une cuvée rouge. Mais là aussi, depuis le tout premier millésime vinifié par les Castel en 2010, le parti a été pris de se démarquer des nectars de grande garde médocains, en proposant un vin en AOC Bordeaux gourmand et buvable dans sa prime jeunesse, inspiré par le Nouveau Monde. Les baies de cet assemblage dominé par le merlot sont vendangées à maturité poussée, pour une explosion de fruits noirs confiturés, complétés de touches grillées et de moka. Pour conserver la pureté de ce fruit mûr, le choix a été fait de ne pas opter pour un d'élevage en barriques, mais pour une combinaison de contenants alternatifs. La bouche se dévoile soyeuse et onctueuse pour un ensemble puissant et équilibré.



A côté de cette cuvée, les Castel ont également fait le choix de relancer depuis 2019 la production historique de vin mousseux de la propriété. Bien avant la consécration de l'appellation « Crémant de Bordeaux » en 1990, cette pratique avait été initiée par le propriétaire à la fin du XIXe siècle, le négociant bordelais Nathaniel Johnston, avec son « Royal Mousseux Médoc ». Aujourd'hui, le crémant blanc « Cru la Maqueline » est un assemblage de merlot complété de petit verdot, deux cépages à jus blanc et peaux noires. Il est vinifié en méthode traditionnelle avec une double fermentation, puis élevé au moins dix-huit mois sur lattes sans dosage. A la clé pour le seul effervescent parmi les vins des domaines de la famille Castel, un vin séducteur, tout en finesse et fraîcheur.


Contactez-nous

Statut*